L’anglais au programme dès le primaire

Est-il besoin de faire l’apologie de l’enseignement de l’anglais en primaire ? Les linguistes s’accordent à dire que pour tirer parti des capacités des enfants et éviter les difficultés qu’ils risquent de rencontrer plus tard, notamment en ce qui concerne la prononciation, l’apprentissage précoce des langues s’impose comme quelque chose de tout à fait essentiel. De plus, apprendre des langues étrangères, développe la tolérance et la compréhension de l’autre car chaque individu a peur de l’inconnu, de sortir de son contexte habituel. Or, les enfants n’ont pas encore construit de barrières fortes par rapport aux différents modes de vie, aux différentes cultures. Les enfants sont donc enclins à accepter ces différences si l’on a une approche dans laquelle la curiosité, et la motivation sont stimulées. On peut également noter que si apprendre une langue à l’école a des intérêts linguistiques, culturels et psychologiques, ces intérêts dépassent le cadre purement scolaire, et des effets positifs sont également attendus sur le développement de la personnalité.

L’anglais occupe officiellement une place fixe dans l’enseignement de l’Institution Maintenon depuis bien longtemps, et une plage horaire lui est consacrée. Dès la première année de primaire (CP), l’anglais est au programme.  Le système bilingue étant déjà exigeant, la session d’anglais hebdomadaire a pour objectif d’apprendre les bases de cette langue de façon ludique, et en donnant une place importante à l’oral. En effet, les situations ludiques sont un des meilleurs modes d’entrée dans l’acquisition d’une langue vivante avec des jeunes enfants. Elles apportent motivation, authenticité, et une dédramatisation qui est nécessaire au bon déroulement de cet apprentissage.