fbpx

L’école à distance : les avantages de l’école bilingue

Chevalet 3

L’école à distance : les avantages de l’école bilingue

Le système bilingue a des vertus insoupçonnées ! L’objet n’est pas ici d’expliquer en quoi maîtriser l’arabe est important, mais de montrer pourquoi le choix du bilinguisme est une chance dans la situation extraordinaire que nous vivons.

Les bénéfices de l’agilité mentale de l’élève bilingue

File1 147

Classe de maternelle

Le bilinguisme, toutes les études scientifiques le montrent, développent l’intelligence et l’agilité de notre cerveau. S’adapter à un nouveau système d’enseignement comme l’impose la situation actuelle, comme s’adapter à changer de langue, nécessite une flexibilité mentale que le bilinguisme favorise, et ce indéniablement.

Malgré la soudaineté du changement de pédagogie, nos élèves se sont adaptés aux nouvelles technologies (mails, mini-sites, formulaires, classes virtuelles…), et aucun élève n’a été laissé en plan. Tous nos élèves ont pu se connecter, renvoyer leurs devoirs chaque jour. Si comme pour tout changement, un accompagnement est nécessaire, nul doute que l’habitude de changer de classe, de langue, de professeur etc. a favorisé la vitesse d’adaptation de nos élèves.

Les bénéfices d’un travail à la maison régulier

Le système bilingue a maintenu une instruction comprenant des devoirs réguliers à la maison. Ainsi :

  • Concernant le travail à la maison : nos élèves sont habitués à travailler chez eux. Ils n’ont pas à s’y habituer (ils ont des devoirs réguliers en temps normal, et des révisions à chaque période d’examen), et ne sont pas déstabilisés par le changement de paradigme école= travail, maison = loisirs.
  • La réalisation quotidienne de devoirs rend nos élèves infiniment plus autonomes que s’ils n’avaient pas de devoirs à la maison.
  • Le surcroît de travail (que nous trouvons bénéfique car les enfants jeunes ont besoin de stimulation et ont la capacité d’intégrer avec beaucoup moins d’efforts) que représente l’apprentissage dans deux langues rend nos élèves plus travailleurs et c’est une qualité essentielle pour continuer à apprendre avec un enseignement à distance, qui n’est à priori pas adapté aux jeunes enfants.

Les bénéfices d’un programme « classique » aux objectifs pédagogiques élevés

Lecture en ce1

Lecture en primaire (CE1)

Les parents d’élèves du bilingue ont l’habitude de suivre leurs enfants régulièrement, car cela est nécessaire en raison de l’organisation classique des études par période avec devoirs, révisions globales, périodes d’examens …). Ainsi nos élèves et nos parents d’élèves ne se sont pas retrouvés démunis face à la nécessité de travailler ensemble. Nos parents se sont rendu compte :

  • Que leurs enfants avaient un bon niveau scolaire.
  • Que nos élèves de CP savaient déjà tous lire et écrire, en français et en arabe à la date du confinement (à l’Institution Maintenon, c’est le cas dès la fin du premier trimestre en CP) ce qui a grandement facilité leur accompagnement.
  • Que les professeurs, habitués à corriger des devoirs et à en donner, ont dès le premier jour du confinement quotidiennement donné et corrigé les devoirs de tous leurs élèves.

Le travail du bilingue (devoirs, contrôles notés, concours de dictée, de maths…), le non-passage de classe (ou la non-inscription) pour les élèves qui n’ont pas le niveau requis, les effectifs limités (20 élèves par classe) permettent d’obtenir des classes dont les élèves ont niveau homogène (à l’Institution Maintenon, le passage de classe n’est pas automatique). Ainsi, il n’y a pas de non-lecteurs en CE1, ou d’élèves en grande difficulté qui ne sont plus en mesure de suivre et donc freinent le travail pédagogique. Cela permet :

  • De faire des classes virtuelles sans être obligé de s’adapter à des groupes d’enfants de niveaux différent, et de donner chaque jour des devoirs et leurs corrections.
  • A nos élèves de pouvoir suivre le travail donné à distance sans intervention excessive des parents.

En conclusion, contrairement à ce que l’on peut lire sur d’autres écoles et d’autre systèmes, dès la maternelle à l’Institution Maintenon, nos élèves sont au travail dès le premier jour. La nécessité de l’effort que demande l’apprentissage de deux langues a aidé nos élèves, nos professeurs et nos parents à maintenir autant que possible à poursuivre le programme sans compromettre la rentrée. L’avance prise en CP et maintenue jusqu’en 6e (nous en étions aux révisions en 6e) n’aurait pas été possible sans la mécanique bien réglée du travail régulier et structuré que le système bilingue impose.

Le bilinguisme est sans aucun doute une chance s’il est enseigné dans une bonne école. La situation actuelle et la réponse de notre communauté éducative (élèves-parents-enseignants-direction) à ce défi de l’enseignement à distance nous conforte dans une orientation que l’Institution Maintenon a fait depuis près d’un siècle !

Sans commentaires

Poster un commentaire